En grandissant a Budapest, Gina Hara n’avait aucune commentaire pour se definir.

En grandissant a Budapest, Gina Hara n’avait aucune commentaire pour se definir. «Geek, en hongrois, ca n’existait gui?re.» Elle aimait les modeles reduits de trains, les blocs de construction. Elle lisait des revues de jeux video et les X-Men, un des rares comics traduits dans sa langue natale. Quand un de l’ensemble de ses amis […]